NAUTISME

Le Finistère compte près de 803 acteurs économiques ayant une activité entièrement ou partiellement dédiée au nautisme, ce qui équivaut à environ 3 000 emplois équivalent temps-plein et 335 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cela en fait le 1er département breton en nombre d’entreprises et de prestataires d’activités dans la filière nautique. Le département possède 95 ports, 64 zones de mouillages approuvées hors-port (soit plus de 6000 corps-morts) et environ 1500 mouillages individuels.

De nombreux corps de métiers sont représentés à travers cette filière : les chantiers, voileries, concessionnaires, équipementiers sont tous des acteurs majeurs de l’activité économique finistérienne. En Bretagne, plus largement, le secteur du nautisme représente environ 1230 entreprises et 5540 emplois en 2016, et génère un chiffre d’affaires dans 4 principaux secteurs d’activité :

  • Construction
  • Réparation / Maintenance
  • Equipementiers
  • Activités de services

NAUTISME

Le Finistère compte près de 803 acteurs économiques ayant une activité entièrement ou partiellement dédiée au nautisme, ce qui équivaut à environ 3 000 emplois équivalent temps-plein et 335 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cela en fait le 1er département breton en nombre d’entreprises et de prestataires d’activités dans la filière nautique. Le département possède 95 ports, 64 zones de mouillages approuvées hors-port (soit plus de 6000 corps-morts) et environ 1500 mouillages individuels.

De nombreux corps de métiers sont représentés à travers cette filière : les chantiers, voileries, concessionnaires, équipementiers sont tous des acteurs majeurs de l’activité économique finistérienne. En Bretagne, plus largement, le secteur du nautisme représente environ 1230 entreprises et 5540 emplois en 2016, et génère un chiffre d’affaires dans 4 principaux secteurs d’activité :

  • Construction
  • Réparation / Maintenance
  • Equipementiers
  • Activités de services

COURSE AU LARGE

La course au large fait partie intégrante de l’ADN de la Bretagne. En Finistère, la course au large est ancrée historiquement dans le territoire. C’est ici que l’on retrouve les meilleurs marins du monde. En effet, on ne recense pas moins de 3 pôles de course au large, situés à Port-La-Forêt, Lorient, et à la Trinité-Sur-Mer. Le Finistère est également le département sur lequel ils s’entraînent.

Ces pôles ont pour mission d’accompagner les skippers dans leurs projets de course au large. A deux pas des locaux de Finistère Mer Vent, se trouve le Pôle Finistère Course au Large, labellisé pôle d’excellence. Le pôle Finistère Course au Large a pour mission l’entraînement, la formation ainsi que le suivi des sportifs de haut-niveau dans le domaine de la course au large.

De nombreuses courses au large partent également des ports bretons : la transat AG2R au départ de Concarneau, la Route du Rhum à Saint-Malo, ou encore la Brest Atlantique au départ de Brest.

Sur le territoire finistérien, la course au large est également synonyme d’économie. En effet, de la construction du bateau jusqu’au départ de la course, de nombreuses entreprises spécialisées travaillent ensemble. Les chantiers, voileries, magasins d’accastillage mais également les entreprises porteuses de projet d’innovation forment ensemble une chaîne indissociable dans l’élaboration d’un projet de course au large. La marque « Bretagne Sailing Valley », lancée en 2017 par Bretagne Développement Innovation (BDI) et le programme Eurolarge, permet de regrouper et de faire rayonner les savoir-faire et compétences dans le domaine de la voile de compétition en Bretagne. Sur le territoire breton, la voile de compétition représente environ 210 entreprises et 83,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Une étude est disponible en ligne sur le site de Bretagne Développement Innovation.

COURSE AU LARGE

La course au large fait partie intégrante de l’ADN de la Bretagne. En Finistère, la course au large est ancrée historiquement dans le territoire. C’est ici que l’on retrouve les meilleurs marins du monde. En effet, on ne recense pas moins de 3 pôles de course au large, situés à Port-La-Forêt, Lorient, et à la Trinité-Sur-Mer. Le Finistère est également le département sur lequel ils s’entraînent.

Ces pôles ont pour mission d’accompagner les skippers dans leurs projets de course au large. A deux pas des locaux de Finistère Mer Vent, se trouve le Pôle Finistère Course au Large, labellisé pôle d’excellence. Le pôle Finistère Course au Large a pour mission l’entraînement, la formation ainsi que le suivi des sportifs de haut-niveau dans le domaine de la course au large.

De nombreuses courses au large partent également des ports bretons : la transat AG2R au départ de Concarneau, la Route du Rhum à Saint-Malo, ou encore la Brest Atlantique au départ de Brest.

Sur le territoire finistérien, la course au large est également synonyme d’économie. En effet, de la construction du bateau jusqu’au départ de la course, de nombreuses entreprises spécialisées travaillent ensemble. Les chantiers, voileries, magasins d’accastillage mais également les entreprises porteuses de projet d’innovation forment ensemble une chaîne indissociable dans l’élaboration d’un projet de course au large. La marque « Bretagne Sailing Valley », lancée en 2017 par Bretagne Développement Innovation (BDI) et le programme Eurolarge, permet de regrouper et de faire rayonner les savoir-faire et compétences dans le domaine de la voile de compétition en Bretagne. Sur le territoire breton, la voile de compétition représente environ 210 entreprises et 83,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Une étude est disponible en ligne sur le site de Bretagne Développement Innovation.

SPORTS NAUTIQUES

Le Finistère, avec ses 1200km de côtes, est le 1er département maritime français. Le territoire compte environ 244 structures de pratiques nautiques, qui accueillent près de 300 000 participants pour un total de 1,5 million de séances chaque année. La Bretagne compte plus de 2 000 offres nautiques.

Le Finistère compte de nombreux spots adaptés à tous les sports nautiques. Le plus mythique d’entre eux reste celui de la Pointe de la Torche, à Penmarc’h, en Finistère Sud. L’association « Terre de Glisse » y organise notamment depuis 2018 les Wave Games, compétition internationale qui regroupe les sportifs dans quatre disciplines (surf, stand-up paddle, kitesurf et windsurf). Le site de La Torche accueille également au printemps 2021 une étape du WSL junior, le Junior Pro La Torche. L’étape de La Torche fait partie des 32 étapes internationales, avant une finale programmée fin 2021 à Tokyo.

L’offre nautique est très variée en Finistère du fait de la pluralité de ses acteurs. En effet, les clubs et écoles nautiques sont très implantés sur le territoire Finistérien et s’inscrivent véritablement dans une dynamique de développement de ces filières à l’échelle nationale et internationale.

La dynamique associative liée à ces pratiques est très active en Finistère et réputée comme telle.

Parmi ces acteurs, citons :

  • Le Pôle France, spécialisé en voile olympique, situé à Brest. C’est l’un des 3 Pôles France avec ceux de La Rochelle et de Marseille. Il accueille notamment les Equipes de France et les Avenirs Olympiques. Ce pôle est hébergé dans les locaux « l’Adonnante », situés sur le port de plaisance du Moulin Blanc.
  • Le Club de la Vallée des Fous, situé en plein coeur de Port-La-Forêt. Créé en 2009, le club de la Vallée des Fous lance à nouveau la navigation de la flotte des j80 locaux avec la mise en place des entraînements d’hiver. Il a pour vocation de démocratiser et de faire naviguer un maximum de personnes en organisant divers événements. Par exemple, « les bords du vendredi » sont organisés tous les vendredi soir pendant l’été.

  • L’école de voile des Glénan, 1e école de voile d’Europe, fait aussi partie des institutions renommées dans le milieu nautique. Institution historique née d’après-guerre, elle propose des stages pour tous les niveaux et tous les supports (habitable, catamaran, planche à voile, kitesurf…). Elle accueille plus de 15 000 stagiaires et moniteurs par an.
  • Pour le développement des sports nautiques sur le territoire breton, l’ENVSN (Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques) est également un acteur très important. La structure a pour mission de participer au développement de la voile et des sports nautiques en France. Ainsi, l’ENVSN accompagne les projets de performance des fédérations et contribue à la préparation des sportifs de haut niveau aux échéances olympiques et internationales. Elle a aussi pour mission d’organiser des formations professionnelles adaptés aux besoins des acteurs du nautisme.

SPORTS NAUTIQUES

Le Finistère, avec ses 1200km de côtes, est le 1er département maritime français. Le territoire compte environ 244 structures de pratiques nautiques, qui accueillent près de 300 000 participants pour un total de 1,5 million de séances chaque année. La Bretagne compte plus de 2 000 offres nautiques.

Le Finistère compte de nombreux spots adaptés à tous les sports nautiques. Le plus mythique d’entre eux reste celui de la Pointe de la Torche, à Penmarc’h, en Finistère Sud. L’association « Terre de Glisse » y organise notamment depuis 2018 les Wave Games, compétition internationale qui regroupe les sportifs dans quatre disciplines (surf, stand-up paddle, kitesurf et windsurf). Le site de La Torche accueille également au printemps 2021 une étape du WSL junior, le Junior Pro La Torche. L’étape de La Torche fait partie des 32 étapes internationales, avant une finale programmée fin 2021 à Tokyo.

L’offre nautique est très variée en Finistère du fait de la pluralité de ses acteurs. En effet, les clubs et écoles nautiques sont très implantés sur le territoire Finistérien et s’inscrivent véritablement dans une dynamique de développement de ces filières à l’échelle nationale et internationale.

La dynamique associative liée à ces pratiques est très active en Finistère et réputée comme telle.

Parmi ces acteurs, citons :

  • Le Pôle France, spécialisé en voile olympique, situé à Brest. C’est l’un des 3 Pôles France avec ceux de La Rochelle et de Marseille. Il accueille notamment les Equipes de France et les Avenirs Olympiques. Ce pôle est hébergé dans les locaux « l’Adonnante », situés sur le port de plaisance du Moulin Blanc.
  • Le Club de la Vallée des Fous, situé en plein coeur de Port-La-Forêt. Créé en 2009, le club de la Vallée des Fous lance à nouveau la navigation de la flotte des j80 locaux avec la mise en place des entraînements d’hiver. Il a pour vocation de démocratiser et de faire naviguer un maximum de personnes en organisant divers événements. Par exemple, « les bords du vendredi » sont organisés tous les vendredi soir pendant l’été.

  • L’école de voile des Glénan, 1e école de voile d’Europe, fait aussi partie des institutions renommées dans le milieu nautique. Institution historique née d’après-guerre, elle propose des stages pour tous les niveaux et tous les supports (habitable, catamaran, planche à voile, kitesurf…). Elle accueille plus de 15 000 stagiaires et moniteurs par an.
  • Pour le développement des sports nautiques sur le territoire breton, l’ENVSN (Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques) est également un acteur très important. La structure a pour mission de participer au développement de la voile et des sports nautiques en France. Ainsi, l’ENVSN accompagne les projets de performance des fédérations et contribue à la préparation des sportifs de haut niveau aux échéances olympiques et internationales. Elle a aussi pour mission d’organiser des formations professionnelles adaptés aux besoins des acteurs du nautisme.

TOURISME

Le Finistère est un département à forte attractivité touristique. En effet, il se classe parmi les 10 premiers départements français. L’activité touristique en Finistère est créatrice d’emploi et de richesses. Le Finistère compte environ 4 millions de touristes et 29 millions de nuitées annuelles.

En Finistère, le tourisme se tourne évidemment beaucoup vers les activités littorales et nautiques. En effet, les activités proposées relèvent pour la plupart du domaine maritime : marche aquatique, surf, paddle, kitesurf, voile… Mais également la découverte du patrimoine naturel et historique du département avec ses ports, ses phares, ses iles, ses plages….

Les offres de location de bateau (avec ou sans skipper) sont également très prisées par les touristes. A la journée ou sur plusieurs jours, de nombreuses entreprises proposent des croisières à la voile, mais aussi de la location de bateau pour admirer les côtes Finistériennes depuis la mer.

Les hôtels et restaurants sont également un maillon important de l’économie touristique finistérienne. En effet, le département possède une offre très large de restauration et d’hébergement (hôtels, maisons d’hôtes, gites et camping) sur toute la bande littorale qui participe à l’économie maritime de la pêche et du tourisme nautique.

Le numérique fait également une percée importante également dans ce domaine, en témoignent le développement d’entreprises comme SportRizer, France is Fun, etc.

TOURISME

Le Finistère est un département à forte attractivité touristique. En effet, il se classe parmi les 10 premiers départements français. L’activité touristique en Finistère est créatrice d’emploi et de richesses. Le Finistère compte environ 4 millions de touristes et 29 millions de nuitées annuelles.

En Finistère, le tourisme se tourne évidemment beaucoup vers les activités littorales et nautiques. En effet, les activités proposées relèvent pour la plupart du domaine maritime : marche aquatique, surf, paddle, kitesurf, voile… Mais également la découverte du patrimoine naturel et historique du département avec ses ports, ses phares, ses iles, ses plages….

Les offres de location de bateau (avec ou sans skipper) sont également très prisées par les touristes. A la journée ou sur plusieurs jours, de nombreuses entreprises proposent des croisières à la voile, mais aussi de la location de bateau pour admirer les côtes Finistériennes depuis la mer.

Les hôtels et restaurants sont également un maillon important de l’économie touristique finistérienne. En effet, le département possède une offre très large de restauration et d’hébergement (hôtels, maisons d’hôtes, gites et camping) sur toute la bande littorale qui participe à l’économie maritime de la pêche et du tourisme nautique.

Le numérique fait également une percée importante également dans ce domaine, en témoignent le développement d’entreprises comme SportRizer, France is Fun, etc.

NOUS CONTACTER

Rachel Portal-Sellin

Arnaud Gourret

Caroline Guichaoua

Route de Port la Forêt

29940 La Forêt-Fouesnant


    NOUS CONTACTER

    Rachel Portal-Sellin

    Arnaud Gourret

    Caroline Guichaoua

    Route de Port la Forêt

    29940 La Forêt-Fouesnant


      Le Crédit Agricole utilise des cookies pour ce site : certains cookies sont indispensables car utilisés à des fins de bon fonctionnement et de sécurité : d'autres sont facultatifs. Les cookies de mesure d'audience permettent de réaliser des statistiques de visites, d'analyser votre navigation.

      Les cookies de publicité personnalisée permettent de personnaliser votre parcours, les publicités, communications et sollicitations de prospection commerciale à votre intention.

      Nous vous invitons à nous faire part dès à présent de vos choix concernant le dépôt de ces cookies facultatifs sur votre terminal, soit en les acceptant tous, soit en les refusant tous, soit en personnalisant votre choix par finalité. A défaut, vous ne pourrez pas poursuivre votre navigation sur notre site.

      Votre choix est libre et peut être modifié à tout moment, en cliquant sur le lien "Cookies", en bas de page. Nous conservons votre choix pendant 6 mois.

      Paramètres de confidentialité sauvegardés !
      Paramètres de confidentialité

      Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

      • wordpress_test_cookie
      • wordpress_logged_in_
      • wordpress_sec

      Refuser tous les services
      Accepter tous les services