Les Rencontres de Port Laf’ #1
septembre 9, 2021
Les Rencontres de Port Laf’ #3
septembre 9, 2021

C’est en parallèle du départ de la course du Vendée Globe en novembre 2020 que sont nées « Les Rencontres de Port Laf’ », un nouvel événement de l’économie maritime nautique proposé par  Finistère Mer Vent. Ces rencontres mensuelles visent à échanger avec les acteurs de l’économie maritime autour des savoir-faire et innovations des secteurs nautiques et de course au large.

Animés par la journaliste spécialisée Virginie Valentini, avec la contribution de l’agence de communication Velacom, les cinq premiers plateaux ont été organisés autour de deux axes principaux : un temps d’interprétation de la course du Vendée Globe et, à cette occasion, la mise en exergue de l’expertise des membres du collectif Finistère Mer Vent.

Plus largement, les Rencontres de Port-La-F’ sont un temps d’échanges et de partages autour des savoir-faire et des innovations portés par les acteurs des filières nautiques. Aujourd’hui, Finistère Mer Vent, société coopérative d’intérêt collectif, construite sur modèle hybride public-privé, rassemble une cinquantaine de membres sociétaires (entreprises, associations, skippers) qui participent à l’écosystème.

 

2e plateau : Au cœur de la Vallée des Fous

Quelques jours seulement après le sauvetage de Kévin Escoffier par Jean Le Cam, nous accueillons Christian Le Pape (Pôle Finistère Course au Large), Michel Desjoyeaux (Mer Agitée), Denis Juhel (Mer Forte). Quelles sont les procédures mises en place en cas de naufrage ? Comment est né ce pôle d’entraînement à la réputation internationale ? Quelles innovations pour le secteur maritime et de la course au large ? Ensemble, ils reviennent sur l’histoire de Port-La-Forêt, à laquelle ils sont intrinsèquement liés, avant de débattre autour des sujets d’innovation et de transferts technologiques.

Genèse du Pôle Finistère Course au large

L’histoire du Pôle Finistère Course au large commence en 1990, la première année où la Solitaire du Figaro se fait sur des bateaux monotypes (Figaro Bénéteau I). A l’époque, le marin en solitaire s’entraîne peu et ne se confronte pas à ses concurrents sur l’eau. Le déclic se fait alors car, tout en ayant des bateaux identiques, il devient impératif de s’entraîner pour pouvoir être le plus performant sur l’eau. Le pôle a été créé avec cette volonté de mettre en commun toutes les connaissances et les savoirs d’un point de vue sportif. Aujourd’hui, ce sont les notions de partage et de collectif qui animent ce pôle d’entraînement qui a formé les meilleurs marins du monde, et notamment les derniers vainqueurs du Vendée Globe.

Du côté de Michel Desjoyeaux, la création de Mer Agitée, écurie de course au large, est apparue comme la suite logique en sortie du circuit Figaro, sur lequel il aura fait pas moins de 7 saisons.  Pour vivre de sa passion, il faut s’entourer et structurer : c’est PRB qui lui permet à l’époque de passer à la vitesse supérieure et de gagner le Vendée Globe en 2001. Aujourd’hui, Mer Agitée se positionne en acteur de l’innovation en développant un système appelé le e-penon, capteur sans fil dont la donnée peut être exploitée visuellement ou par un pilote automatique. Breveté en 2007, ce système est désormais utilisé par EDF Renouvelables pour l’amélioration de l’exploitation des éoliennes (amélioration du rendement, détection des pannes…). Un bel exemple de transfert technologique du bateau vers l’industrie !

En 2009, Denis Juhel et Michel Desjoyeaux créent Mer Forte, avec la volonté de prolonger et de professionnaliser la partie bureau d’études / architecture navale / développement des systèmes. Cette structure, indépendante de Mer Agitée, a été créée dans le but de s’ouvrir plus largement sur le monde maritime, par exemple sur des projets innovants de propulsion vélique dans le transport de marchandises et passagers. Toujours dans une optique de complémentarité des ressources, Mer Forte a récemment rejoint le groupe CT Engineering. Cette union va pouvoir apporter à Mer Forte la puissance nécessaire pour sa phase de croissance, à l’appui des ressources du groupe, tandis qu’ils bénéficieront des compétences reconnues de Port-la-Forêt, en se diversifiant vers le monde maritime.

 

Le Crédit Agricole utilise des cookies pour ce site : certains cookies sont indispensables car utilisés à des fins de bon fonctionnement et de sécurité : d'autres sont facultatifs. Les cookies de mesure d'audience permettent de réaliser des statistiques de visites, d'analyser votre navigation.

Les cookies de publicité personnalisée permettent de personnaliser votre parcours, les publicités, communications et sollicitations de prospection commerciale à votre intention.

Nous vous invitons à nous faire part dès à présent de vos choix concernant le dépôt de ces cookies facultatifs sur votre terminal, soit en les acceptant tous, soit en les refusant tous, soit en personnalisant votre choix par finalité. A défaut, vous ne pourrez pas poursuivre votre navigation sur notre site.

Votre choix est libre et peut être modifié à tout moment, en cliquant sur le lien "Cookies", en bas de page. Nous conservons votre choix pendant 6 mois.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services